Tutoriels/Portail du Nether

De Minecraft Wiki
Aller à : navigation, rechercher

La création d’un portail du Nether peut être utilisée de différentes façons. Cette page a pour but de lister les implications des mécanismes des portails.

Les premiers portails sont risqués[modifier | modifier le wikicode]

Les portails tentent d’éviter d’apparaître au-dessus de la lave, en plein air ou à l’intérieur de la roche, mais cela arrive justement en apparaissant à côté d’une telle configuration. Ainsi, un portail créé depuis la Surface a une chance disproportionnée d’apparaître dans le Nether à côté d’une falaise, d’un lac de lave ou d’un mur de netherrack.

De plus, la proximité d’une source de lave n’est pas vérifiée lors de l’apparition d’un portail dans le Nether (car les sources de lave éparses sont générées en même temps que le paysage). Une telle source de lave peut même parfois couler jusqu’au portail et ainsi l’éteindre.

Enfin, un portail peut apparaître sur un sol d’un bloc d’épaisseur ou sur une surface de sable des âmes.

Précautions[modifier | modifier le wikicode]

Culture d'obsidienne[modifier | modifier le wikicode]

Voir Tutoriels/Cultiver l'obsidienne.

Liaison des portails[modifier | modifier le wikicode]

Les portails à la Surface espacés de moins de 1024 blocs de distance selon X ou selon Z seront vraisemblablement liés au même portail dans le Nether lors de leur construction initiale, car 1024 correspond à une distance de 128 dans le Nether et que le jeu vérifie la présence d’autres portails dans le Nether dans une boîte de 257×128×257 autour de la destination.

Zone d'exclusion[modifier | modifier le wikicode]

L’algorithme de génération des portails dans le Nether ne permet de faire apparaître des portails uniquement dans une zone libre située dans une colonne de 33×33 centrée sur la destination. Une « zone libre » pour le portail correspond à une boîte de 3×4×4 ou 4×4×3 remplie d’air. Cela provoque parfois la génération d’un portail à un emplacement sensiblement différent. Plus la distance est élevée entre les deux portails, plus la « zone d’exclusion » est importante.

Cette zone correspond, dans le Nether comme à la Surface, à la zone dans laquelle il est impossible de placer un troisième portail sans rompre la connexion entre les deux premiers portails.

Par exemple, si un portail placé à la Surface aux coordonnées (0 ; 50 ; 0) est relié à un portail dans le Nether situé aux coordonnées (0 ; 75 ; 0), la distance entre ces deux portails étant ainsi de 25 blocs, alors tout autre portail placé dans le Nether à moins de 25 blocs de distance des coordonnées (0 ; 50 ; 0) sera relié au même portail de la Surface et le portail de la Surface sera relié non plus au premier portail placé dans le Nether, mais au second car plus proche.

Pour éviter cela, on peut appairer manuellement les deux portails.

Appairer manuellement deux portails[modifier | modifier le wikicode]

Pour relier correctement un portail à la Surface avec un portail dans le Nether, mieux vaut les placer soi-même. Pour cela :

  • Placer un portail à la Surface aux coordonnées souhaitées, notées (X ; Y ; Z).
  • Activer ce portail et le traverser.
  • Dans le Nether, détruire le portail généré automatiquement.
  • Se rendre aux coordonnées (X/8 ; Y ; Z/8) dans le Nether et y placer un portail.
  • Activer ce portail et le traverser.

De cette façon, il est certain que traverser l’un de ces deux portails renvoie directement dans l’autre portail, sans générer de nouveau portail à la Surface ou dans le Nether (à condition que les portails soient tous deux allumés).

Téléportation longue distance à sens unique[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible d’exploiter les zones d’exclusion afin de réaliser des voyages de très longue distance, mais dans un seul sens.

Par exemple, en créant un portail à la Surface aux coordonnées (0 ; 64 ; 0) mais en plaçant manuellement un portail dans le Nether aux coordonnées (127 ; 64 ; 127) avec son portail associé parfait à la Surface placé aux coordonnées (1016 ; 64 ; 1016), alors le portail (0 ; 64 ; 0) permet de se téléporter correctement au portail (127 ; 64 ; 127) du Nether, puisque c’est le seul portail disponible à l’intérieur de la colonne de recherche de 128×128 autour de la position (0 ; 64 ; 0) du Nether. Le joueur peut alors traverser ce portail du Nether pour atterrir à son portail associé (1016 ; 64 ; 1016) à la Surface. Le joueur a ainsi parcouru une distance d’environ 1440 blocs à la Surface simplement en traversant 2 portails.

Toutefois, ce voyage n’est possible que dans un sens, ce qui signifie que le retour ne fonctionnera pas. En effet, le portail placé dans le Nether ne pourra jamais trouver le premier portail de la Surface.

Portail 2-en-1[modifier | modifier le wikicode]

Le portail étant large d’au moins 2 blocs, il est possible de créer un portail dans le Nether qui téléporte le joueur à des portails différents à la Surface, selon si le joueur se place plutôt à droite du portail ou plutôt à sa gauche. En effet, si dans le Nether ces 2 blocs sont décalés de 1 bloc, à la Surface ils sont en fait décalés de 8 blocs.

Par exemple, prenons un portail dans le Nether qui a les coordonnées suivantes : (X ; Y ; Z) pour le bloc de gauche et (X+1 ; Y ; Z) pour le bloc de droite.

  • Si le joueur se fait téléporter par le bloc de gauche, il atterrira aux coordonnées (8×X ; Y ; 8×Z) à la Surface, dans le portail le plus proche de ces coordonnées, appelé « portail A ».
  • Si le joueur se fait téléporter par le bloc de droite, il atterrira aux coordonnées (8×(X+1) ; Y ; 8×Z) à la Surface, dans le portail le plus proche de ces coordonnées, appelé « portail B ».

La plupart du temps, le portail B est en fait le même que le portail A.

Cependant, il est possible qu’ils soient différents si le portail dans le Nether est quasi-équidistant des portails A et B (les portails A et B étant distants de 8 blocs à la Surface).

Cette technique a peu d’intérêt en soi puisqu’il est souvent plus utile de créer 2 portails différents dans le Nether afin de différencier la destination : portail A ou B. En revanche, ce portail 2-en-1 peut par exemple être utilisé pour créer un passage secret.

Noter qu’un portail peut être large de 23 blocs maximum, donc un portail dans Nether peut être relié à 23 portails différents à la Surface.











































































Vue de face. Vue de côté. Vue de derrière.

De plus, cette technique est également valable pour la hauteur. En effet, le joueur peut atterrir à la Surface dans un portail situé 8 blocs plus haut s’il se fait téléporter par le bloc (X ; Y+1 ; Z) du portail dans le Nether. Pour cela, il est pratique de placer un sol permettant d’atteindre ces coordonnées, comme les schémas ci-contre par exemple où la hauteur de téléportation est différente selon si l’on pénètre dans le portail de face ou de derrière.

Ainsi, un portail étant de taille maximale 23×23, on peut imaginer jusqu’à 529 portails différents à la Surface menant au même portail dans le Nether, tout en conservant toutes les destinations accessibles depuis ce même portail « 529-en-1 ».

Portail flottant[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible que le portail de destination se génère dans les airs, aussi bien dans le Nether qu’à la Surface. Si cela se produit, une plateforme de 3×1×3 en obsidienne se formera à la base du portail.

Ceci se produit dans le cas suivant :

  • aucune zone d’apparition possible n’a été trouvée dans la colonne de recherche de 33×128×33 pour placer un nouveau portail
  • et il n’y a aucun autre portail déjà existant dans la zone de 128×128 autour du point de destination.

Références[modifier | modifier le wikicode]