Vous pouvez vous abonner à notre compte Twitter sur lequel sont postés les actualités autour de Minecraft et des liens rapides vers le Wiki 

1.13

De Minecraft Wiki
Aller à : navigation, rechercher
1.13
Nom officiel

Technically Better Update (non confirmé)[1][2]

Date de sortie prévue ?
« ? » contient un tiret superflu ou d’autres caractères qui ne sont pas valides pour interpréter une date.
Versions de développement

Tout voir

La 1.13 est une mise à jour majeure de Minecraft dont la date de sortie est pour l'instant inconnue. Elle sera principalement centrée sur la correction de bugs, sur les fonctionnalités techniques, sur une re-texturisation des graphismes du jeu et sur l'optimisation du jeu en prévision de la 1.14.[3][4]

Ajouts[modifier | modifier le wikicode]

Général[modifier | modifier le wikicode]

Options
  • Résolution Plein écran
    • Vous pouvez changer la résolution en jeu en utilisant cette option.
Packs de données
  • Localisés dans saves/(world)/datapacks.
  • Rechargeables en utilisant la commande /reload, en même temps que les structures.
  • Incluent des modifications qui doivent être faits côté serveur.
  • Structure : pack.mcmeta, dossier data contenant le dossier d'espace de noms de dossier déterminant l'espace de noms de son contenu.
    • Un espace de noms devraient uniquement contenir les symboles suivants : "0123456789", "abcdefghijklmnopqrstuvwxyz", et "_-".
    • Dans le dossier d'espace de noms, il peut y avoir des dossiers functions, loot_tables, structures et advancements.
  • Plusieurs packs de données peuvent être chargés en même temps, ou pas du tout (y compris le pack de données vanilla).
  • Les structures sont maintenant stockées dans des espaces de noms et sauvegardées comme ceci : (world)/generated/structures/(namespace)/(file).nbt.
    • Les structures se chargeront également à partir d'ici avant de vérifier les packs de données.

Commandes[modifier | modifier le wikicode]

Général
  • Une interface de commande lors de la saisie de commandes dans le chat.
    • Les différents composants des commandes seront affichés dans différentes couleurs.
    • Les erreurs seront affichées en rouge sans avoir à exécuter la commande.
  • Un argument nbt pour les sélecteurs de cible.
  • Une nouvelle bibliothèque d'analyse de commandes connue sous le nom de Brigadier.
Commandes spécifiques
/data
  • Une commande qui permet d'ajouter, fusionner ou supprimer des tags NBT d'un bloc ou d'une entité.
  • /data get block <pos> [<path>] [<scale>]
    • Retourne les données NBT du bloc à pos comme son result (si un path est spécifié). Un path peut être spécifié pour récupérer uniquement les données NBT, mais cela est limité aux tags numériques. Une valeur optionnelle scale peut être fournie pour mettre à l'échelle le nombre récupéré.
  • /data get entity <target> [<path>] [<scale>]
    • Retourne les données NBT de l'entité target comme son result (si un path est spécifié). Un path peut être spécifié pour récupérer uniquement les données NBT, mais cela est limité aux tags numériques. Une valeur optionnelle scale peut être fournie pour mettre à l'échelle le nombre récupéré.
  • /data merge block <pos> <nbt>
    • Fusionne les données NBT du bloc à pos avec les données nbt spécifiées.
  • /data merge entity <target> <nbt>
    • Fusionner les données NBT de l'entité target avec les données nbt spécifiées. Fusionner les données NBT d'un joueur n'est pas autorisé.
  • /data remove block <pos> <path>
    • Supprime les données NBT path du bloc à pos.
  • /data remove entity <target> <path>
    • Supprime les données NBT path d'une entité target. Supprimer les données NBT d'un joueur n'est pas autorisé.
  • Les chemins de données ressemblent à ceci : foo.bar[0]."A [crazy name]".baz.
    • foo.bar signifie que l'enfant de foo est bar.
    • foo[0] signifie l'élément 0 de foo.
    • Des chaînes de caractères entre "" peuvent être utilisées si le nom d'une clé doit être échappé.
  • Exemples d'anciennes commandes :
  • Exemples de nouvelles fonctionnalités :
    • /data get entity @e[type=pig,limit=1] Saddle 2
    • /data remove block 17 45 34 Items
/datapack
  • Une commande pour contrôler les packs de données chargés.
  • A les sous-commandes suivantes :
    • enable <name> - va activer le pack spécifié.
    • disable <name> - va désactiver le pack spécifié.
    • list [available|enabled] - va lister tous les packs de données, ou uniquement ceux disponibles/activés. Survoler des packs de données dans cette liste affichera leur description définie dans leur pack.mcmeta.
  • Les packs de données sont activés par défaut, mais si vous les désactivez, vous pouvez les réactiver avec les commandes suivantes :
    • enable <name> - va activer le pack spécifié, le mettant à sa position par défaut.
    • enable <name> first - va activer le pack spécifié, le mettant avant n'importe quel autre pack (priorité la plus basse).
    • enable <name> last - va activer le pack spécifié, le mettant après n'importe quel autre pack (priorité la plus haute).
    • enable <name> before <existing> - va activer le pack spécifié, le mettant avant (priorité inférieure) le pack <existing>.
    • enable <name> after <existing> - va activer le pack spécifié, le mettant après (priorité supérieure) le pack <existing>.

Modifications[modifier | modifier le wikicode]

Général[modifier | modifier le wikicode]

  • Bibliothèques du jeu
    • Mise à jour vers LWJGL 3
  • Charger ou créer un monde affiche les pourcentages des étapes de chargement.
    • Preparing spawn area est désormais affiché en tant qu'étape de chargement.
Écran titre
  • Désormais, cliquer sur le bouton Realms ne fera rien, au lieu de vous diriger sur la page Realms et dire que votre version n'est pas compatible.
Cheval 17w46a.png

Créatures[modifier | modifier le wikicode]

Cheval
  • Le modèle a été modifié pour qu'il soit plus consistant avec les autres créatures.[5]
  • Certaines animations comme l'ouverture de la bouche lors du pâturage ont également été retirées du modèle.

Commandes[modifier | modifier le wikicode]

Général
  • Les commandes et les fonctions sont beaucoup plus rapides et plus efficaces.
  • La plupart des commandes sont maintenant plus sensibles à la casse. Les minuscules sont préférables dans la mesure du possible.
    • Par exemple, ceci n'est plus autorisé : /scoreboard ObJeCtIvEs ...
  • Le signal de sortie d'un bloc de commande était autrefois son "nombre de succès", mais maintenant c'est son "résultat".
Commandes spécifiques
/advancement
  • Suppression de /advancement test en faveur des sélecteurs d'entités.
/clear
  • La syntaxe de /clear a été modifiée.
    • /clear [<target>] [<item>] [<data>] [<count>] [<nbt>] deviendra /clear [<target>] [<item>] [<count>]
    • Voir le type d'argument d'objet pour plus de détails.
    • [<data>] a été supprimé en préparation des nouvelles valeurs, les métadonnées n'existeront plus et la durabilité des objets sera déplacée dans un tag NBT.
/clone
  • La syntaxe de /clone a été modifiée.
    • /clone <x1 y1 z1> <x2 y2 z2> <xt yt zt> filtered [force|move|normal] [<block>] [<data>] deviendra /clone <x1 y1 z1> <x2 y2 z2> <xt yt zt> filtered [<block>] [force|move|normal]
    • /clone <x1 y1 z1> <x2 y2 z2> <xt yt zt> [replace|masked] [force|move|normal] [<block>] [<data>] deviendra /clone <x1 y1 z1> <x2 y2 z2> <xt yt zt> [replace|masked] [force|move|normal]
/defaultgamemode et /gamemode
/difficulty
  • Maintenant, /difficulty [<value>] accepte uniquement des chaînes de caractères, pas de raccourcis ou de valeurs numériques.
  • Vous pouvez maintenant interroger la difficulté actuelle en utilisant /difficulty sans aucun argument.
/effect
  • La syntaxe de /effect a été séparée, pour éviter une ambiguïté.
    • /effect <entity> <effect> est désormais /effect give <entity> <effect>
    • /effect <entity> clear est désormais /effect clear <entity> [<effect>]
  • Donner un effet va maintenant échouer si cela ne fait rien.
    • Certaines créatures sont immunisées (par exemple un Enderdragon).
    • Les effets existants plus forts empêchent les nouveaux plus faibles.
/enchant
/entitydata
  • Supprimé en faveur de /data.
/execute
  • La syntaxe de /execute a été séparée.
    • Les sous-commandes du modificateur peuvent changer la façon dont la commande est exécutée :
      • /execute as <entity> <chained command> exécute une command en utilisant l'entité <entity> (mais ne change pas la position).
      • /execute at <entity> <chained command> exécute une command en utilisant la position de <entity> (mais ne change pas l'entité).
      • /execute offset <x y z> <chained command> exécute une commande en utilisant la position de <x y z>.
      • /execute align <axes> <chained command> exécute une commande après avoir aligné la position actuelle sur la grille de bloc (arrondi vers le bas), <axes> est une combinaison de x y et z (par exemple : x,xz,zyx et yz).
        • x=-1.8,y=2.3,z=5.9 en utilisant x deviendra x=-2,y=2.3,z=5.9
        • x=2.4,y=-1.1,z=3.8 en utilisant yxz deviendra x=2,y=-2,z=3
    • Les sous-commandes conditionnelles peuvent vous empêcher d'exécuter la commande :
      • /execute (if|unless) block <x y z> <block> <chained command> exécute une command si (ou sauf si) <x y z> correspond à <block>.
      • /execute (if|unless) blocks <begin> <end> <destination> (all|masked) <chained command> exécute une command si (ou sauf si) la région entre <start> et <end> correspond à <destination>.
      • /execute (if|unless) entity <entity> <chained command> exécute une command si (ou sauf si) <entity> existe (renvoie 1 ou plusieurs entités).
      • /execute (if|unless) score <target> <targetObjective> (<|<=|=|>=|>) <source> <sourceObjective> <chained command> exécute une commande si (ou sauf si) le score de <target> se rapporte au score de <source> basé sur le critère choisi.
    • En remplacement de /stats, une nouvelle sous-commande store vous permet de stocker le résultat d'une commande quelque part :
      • /execute store (result|success) <name> <objective> <chained command>
      • result est le résultat d'une commande, qui remplace ces anciennes statistiques : AffectedBlocks, AffectedEntities, AffectedItems, QueryResult.
      • success est combien de fois la commande a été couronnée de succès. C'est habituellement 0 ou 1, mais si la commande se sépare (par exemple as @a) alors cela peut être plus que 1. Cela remplace SuccessCount.
      • La valeur est stockée dans le tableau de score sous <name> et <objective>.
      • objective doit exister, mais contrairement à /stats vous n'avez pas besoin de définir une valeur initiale pour <name>.
      • La valeur sera stockée lorsque la commande complète aura fini d'être exécutée.
      • Si une commande échoue (success est 0), result sera toujours défini sur 0.
      • Le résultat attendu de chaque commande sera précisé.
    • Vous pouvez enchaîner toutes les sous-commandes ensemble.
      • Après chaque sous-commande, vous devez écrire une autre sous-commande.
      • Lorsque vous avez fini d'enchaîner les sous-commandes, run vous permet d'écrire la commande à exécuter.
        • / n'est plus autorisé avant la commande.
      • /execute as somebody at somebody run say hi
    • Exemple d'anciennes commandes :
      • /execute @e ~ ~ ~ detect ~ ~ ~ stone 0 say Stone! est désormais /execute as @e at @s if block ~ ~ ~ stone run say Stone!
      • /execute @e ~ ~ ~ detect ~ ~ ~ grass 0 summon pig est désormais /execute at @e if block ~ ~ ~ grass run summon pig
      • /execute @e ~ ~ ~ say Hello! est désormais /execute as @e run say Hello!
/experience
  • /xp est désormais un alias pour /experience.
  • Divisé en 3 sous-commandes différentes :
    • /experience add <players> <amount> [points|levels]
      • Ajoute <amount> de points ou de niveaux à la cible <players> (par défaut des points).
      • L'ajout de points peut amener les joueurs à monter de niveau, comme d'habitude.
      • Les nombres négatifs sont supportés, pour soustraire des points à la place.
      • La soustraction de points peut amener les joueurs à baisser de niveau.
    • /experience set <players> <amount> [points|levels]
      • Définit <amount> de points ou de niveaux à la cible <players> (par défaut des points).
      • Vous ne pouvez pas définir plus de points que leur niveau actuel ne le permet.
      • Lors du changement de niveau, les points resteront au même pourcentage que le niveau précédent.
    • /experience query <player> (points|levels)
      • Retourne soit le nombre de points soit le nombre de niveaux du <player> donné.
/fill
  • La syntaxe de /fill a été modifiée.
    • /fill <x y z> <xt yt zt> <block> <data> replace [<replaceBlock>] [<replaceData>] est désormais /fill <x y z> <xt yt zt> <block> replace [<filter>]
    • /fill <x y z> <xt yt zt> <block> [<data>] [destroy|hollow|keep|outline|replace] [<nbt>] est désormais /fill <x y z> <xt yt zt> <block> [destroy|hollow|keep|outline|replace]
/function
  • /function n'accepte plus les arguments [if|unless] <entity>.
    • Cela a été déplacé dans /execute.
    • /function foo if @e est désormais /execute if entity @e run function foo
/gamerule
  • /gamerule n'accepte plus des règles inconnues ("règles de jeu personnalisées").
    • Vous pouvez utiliser des fonctions ou des tableaux de score comme remplacements, sans perte de fonctionnalité.
    • Les règles de jeu personnalisées existantes ne seront tout simplement pas accessibles. Seules les règles intégrées seront disponibles.
  • Les valeurs de /gamerule sont maintenant vérifiées par type (donner une chaîne de caractères alors qu'il veut un nombre entier est une erreur très évidente).
/give
  • La syntaxe de /give a été modifiée.
    • /give <players> <item> [<count>] [<data>] [<nbt>] est désormais /give <players> <item> [<count>]
    • Voir le type d'argument d'objet pour plus de détails.
    • [<data>] a été supprimé en préparation des nouvelles valeurs, les métadonnées n'existeront plus et la durabilité des objets sera déplacée dans un tag NBT.
/kill
  • La cible est maintenant obligatoire.
/locate
  • La coordonnée Y est désormais retournée comme 64 au lieu de ?.
  • Le result de la commande, utilisé par /execute store, sera la distance absolue à la structure.
/particle
  • L'argument <params> a été supprimé, à la place les paramètres pour les particules comme blockcrack peuvent être spécifiés juste après l'argument <name> en utilisant le nouvel argument de bloc.
    • /particle blockcrack stone [variant=smooth_granite] ~ ~ ~ 0 0 0 0 1
/replaceitem
  • La syntaxe de /replaceitem a été modifiée.
    • /replaceitem block <pos> <slot> <item> [<count>] [<data>] [<nbt>] est désormais /replaceitem block <pos> <slot> <item> [<count>]
    • /replaceitem entity <target> <slot> <item> [<count>] [<data>] [<nbt>] est désormais /replaceitem entity <target> <slot> <item> [<count>]
    • Voir le type d'argument d'objet pour plus de détails.
    • [<data>] a été supprimé en préparation des nouvelles valeurs, les métadonnées n'existeront plus et la durabilité des objets sera déplacée dans un tag NBT.
  • L'argument slot ne nécessite plus slot..
    • Par exemple, slot.hotbar.1 est désormais hotbar.1.
/scoreboard
  • /scoreboard a [<dataTag>] supprimé de sa commande en faveur de l'argument nbt dans les sélecteurs d'entités.
  • /scoreboard players tag et /scoreboard teams supprimés. Remplacés par /tag et /team respectivement.
  • /scoreboard players test supprimé en faveur de /execute (if|unless) score, les sélecteurs d'entités et /scoreboard players get <target> <objective>.
/setblock
  • La syntaxe de /setblock a été modifiée.
    • /setblock <pos> <block> [<data>] [<mode>] [<nbt>] est désormais /setblock <pos> <block> [<mode>]
    • Voir le type d'argument de bloc pour plus de détails.
/stats
  • Supprimé. Fait maintenant partie de /execute.
  • Le nouveau dans /execute n'est pas un remplacement direct, le comportement a été modifié :
    • C'est maintenant par commande, au lieu de par entité ou par bloc.
    • Il y a seulement result et success, qui couvre tous les anciens types de statistiques.
/stopsound
  • * peut maintenant être utilisé au lieu de source pour arrêter tous les sons avec un certain nom, à travers toutes les sources.
/tag
  • Remplace /scoreboard players tag.
  • Garde la même syntaxe.
    • /tag <players> add <tag> pour ajouter <tag> à <players>.
    • /tag <players> remove <tag> pour supprimer <tag> de <players>.
    • /tag <players> list pour lister tous les tags de players.
/team
  • Remplace /scoreboard teams.
  • Garde la même syntaxe.
    • /team add <team> [<displayname>]
    • /team empty <team>
    • /team join <team> [<members>]
    • /team leave [<members>]
    • /team list [<team>]
    • /team option <team> <option> <value>
/testfor, /testforblock et /testforblocks
  • Supprimés. Font maintenant partie de /execute.
/toggledownfall
/tp et /teleport
  • /tp est maintenant un alias de /teleport (un peu comme /w, /msg et /tell).
  • Les coordonnées sont désormais relatives à l'exécuteur, comme avec toutes les autres commandes.
  • La syntaxe de /tp reste, mais avec le comportement de /teleport.
/trigger
  • /trigger <objective> est une nouvelle syntaxe comme raccourci pour /trigger <objective> add 1.
/weather
  • Si vous ne spécifiez pas de durée, il est maintenant à 5 minutes par défaut (auparavant aléatoire).
Types d'arguments
Sélecteurs de cible
  • Une meilleure gestion des erreurs a été introduite.
    • Des choses comme limit=0, level=-10, gamemode=purple ne sont pas autorisées.
  • Il n'y a plus de valeurs séparées "min" et "max", nous supportons plutôt les intervalles.
    • level=10 est de niveau 10
    • level=10..12 est de niveau 10, 11 ou 12
    • level=5.. est quelque chose de niveau 5 ou plus
    • level=..15 est quelque chose de niveau 15 ou moins
  • Les raccourcis ésotériques ont été renommés.
    • m -> gamemode
    • l ou lm -> level
    • r ou rm -> distance
    • rx ou rxm -> x_rotation
    • ry ou rym -> y_rotation
    • c -> limit
  • x, y, z, distance, x_rotation, y_rotation sont maintenant des réels et autorisent des valeurs comme 12.34.
    • x et z ne sont plus corrigés au centre.
      • Cela signifie que x=0 ne correspond plus à x=0.5.
  • gamemode (auparavant m) n'autorise plus de valeurs numériques ou sténographiques.
  • limit (auparavant c) n'autorise plus de valeurs négatives.
    • Utiliser sort=furthest à la place.
  • L'argument name supporte désormais les espaces (tant qu'il y a des guillemets).
  • Plusieurs fois le même argument dans les sélecteurs de cible est maintenant possible.
    • tag=foo,tag=bar,tag=!baz correspond à quelqu'un avec foo, bar et pas baz.
    • type=!cow,type=!chicken correspond à quelque chose qui n'est pas une vache et n'est pas une poule.
    • type=cow,type=chicken n'est pas autorisé, car quelque chose ne peut pas être à la fois une vache et une poule.
  • Vous pouvez spécifier le tri.
    • sort=nearest est l'ancien par défaut, le tri par distance (par défaut pour @p)
    • sort=furthest est l'inverse de cela (auparavant vous auriez utilisé c=-5 pour cela)
    • sort=random pour le tri aléatoire (par défaut pour @r)
    • sort=arbitrary est une nouvelle option pour ne pas trier le résultat (par défaut @e, @a)
  • La spécification des scores ressemble maintenant à scores={foo=1,bar=1..5}
  • Vous pouvez tester les progrès avec advancements={foo=true,bar=false,custom:something={criterion=true}}.
    • true pour "ils ont complété le progrès", false pour "ils n'ont pas complété le progrès".
    • Vous pouvez également admettre des critères spécifiques pour un bloc pour tester (de nouveau, true/false).
Blocs
  • Partout où un <block>, optionnellement [<data>] et optionnellement [<nbt>] était nécessaire, c'est maintenant un seul argument <block> qui ressemble à ceci :
    • stone
    • minecraft:redstone_wire[power=15,north=up,south=side]
    • minecraft:jukebox{RecordItem:{...}}
    • minecraft:furnace[facing=north]{BurnTime:200}
  • Un identifiant est requis (bien que comme précédemment, si l'espace de noms n'est pas défini, il est par défaut sur minecraft:).
  • Les états sont entre [], séparés par des virgules et doivent être des propriétés/valeurs supportées par les blocs. Ils sont optionnels.
    • minecraft:stone[doesntexist=purpleberry] est une erreur de syntaxe, car stone n'a pas l'état doesntexist.
    • minecraft:redstone_wire[power=tuesday] est une erreur de syntaxe, car l'état power de redstone_wire est un nombre entre 0 et 15.
  • Un tag NBT est entre {}, et fonctionne exactement comme vous l'attendez. C'est optionnel.
  • Dans le cadre des "conditions"/tests de blocs, seuls les états que vous avez fournis seront testés.
    • Si vous testez redstone_wire[power=15], il vérifie seulement la puissance mais ignore d'autres états tels que north.
  • Dans le cadre de la définition de blocs, tous les états que vous avez fournis seront définis, mais tout ce qui manquera sera défini par défaut en fonction du bloc.
    • Si vous définissez redstone_wire[power=15], il définira power à 15 mais north sera une valeur par défaut (dans ce cas, défini à none).
  • Il n'y a pas de métadonnées de blocs en 1.13. C'est soit un bloc différent, soit un état.
Objets
  • Partout où un <item>, optionnellement [<data>] et optionnellement [<nbt>] était nécessaire, c'est maintenant un seul argument <item> qui ressemble à ceci :
    • stone
    • minecraft:stick{display:{Name:"Stick of Untruths"}}
  • Un identifiant est requis (bien que comme précédemment, si l'espace de noms n'est pas défini, il est par défaut sur minecraft:).
  • Un tag NBT est entre {}, et fonctionne exactement comme vous l'attendez. C'est optionnel.
    • Toute autre information est un objet distinct ou une propriété NBT.

Autres[modifier | modifier le wikicode]

Options
  • Suppression de la 3D anaglyphe des options graphiques.
Contrôles
  • Les noms des touches assignées décrivent maintenant la touche actuelle (par exemple, "LBUTTON" -> "Left Button", "BACKSLASH" -> "\").
Packs de ressources
  • Le pack de ressources par défaut peut désormais être déplacé de haut en bas, comme les autres packs de ressources.

Ajouts prévus[modifier | modifier le wikicode]

Général[modifier | modifier le wikicode]

Livre de cuisson
  • Ajout d'un livre de cuisson dans les fourneaux.[6]
    • Fonctionne de la même manière que le livre de recettes.

Blocs[modifier | modifier le wikicode]

Bois

Commandes[modifier | modifier le wikicode]

/modifyitem
  • Remplace /enchant.
  • La syntaxe n'est pas encore définie.[8]

Modifications prévues[modifier | modifier le wikicode]

Fabrication
  • Recettes de fabrication personnalisables.[3]
    • À l'origine, les recettes de fabrication personnalisables étaient prévues pour la 1.12.[9]
Métadonnées de blocs
Valeurs de blocs
  • Agrandissement de la limite des IDs des blocs (limité actuellement à 256).[11]
  • De nombreux blocs actuellement séparés par leurs états de blocs seront divisés en identifiants distincts (par exemple, wool color=red deviendra red_wool).
    • La valeur des dégâts sera utilisée uniquement par des outils et des armures, ce qui entraînera l'utilisation de différents types d'identifiants pour tous les autres objets qui utilisent la valeur des dégâts.
Entités de blocs

Fonctionnalités non confirmées[modifier | modifier le wikicode]

Ces fonctionnalités ne sont pas confirmées pour la version 1.13, mais ont été mentionnées ou présentées par les développeurs au cours des phases de développement.

Voir plus

Corrections[modifier | modifier le wikicode]

55 bugs corrigés
Provenant des versions antérieures à la 1.13
  • MC-31222 – Crash quand on appuie sur la touche de fermeture de l'inventaire et sur la touche de manipulation d'un objet en même temps dans des double-coffres.
  • MC-32972 – La commande /summon accepte des arguments qu'elle ignorera.
  • MC-55751 – Les descriptions de mode de jeu sont décentrés.
  • MC-90265 – L'interface utilisateur représente une réduction significative des FPS.
  • MC-101113 – La commande /playsound ne valide pas les arguments correctement.
  • MC-111288 – Ouvrir un monde solo affiche 0% pendant un court moment.
  • MC-112992 – Un clic droit sur un wagonnet à bloc de commande ouvre l'interface graphique et utilise l'objet tenu en main.
  • MC-117705 – On ne peut pas cliquer dans la barre de recherche du mode Créatif pour changer la position du curseur.
  • MC-118308 – Le narrateur est activé en écrivant dans certains champs de texte.
Problèmes liés à LWJGL 2
  • MC-1519 – La touche reste bloquée en basculant en plein écran.
  • MC-3643 – La touche CTRL / CMD reste bloquée sur OS X. / Le retour arrière dans une zone de texte supprime le mot entier ou la ligne entière sur Mac et Linux.
  • MC-5520 – Crash quand on bascule le mode plein écran : la saisie au clavier doit être créée avant de pouvoir lire les événements.
  • MC-6436 – Prise en charge incomplète des touches mortes sur un clavier QWERTY non américain sur OS X.
  • MC-9974 – L'initialisation de OpenAL échoue parfois.
  • MC-29501 – Impossible de rétablir les touches F# sur les périphériques nécessitant un appui sur fn.
  • MC-32327 – Demi-résolution sur MBP Retina.
  • MC-40227 – Le bouton 4 de la souris en combinaison avec une touche de modification est détecté en tant que bouton 5 de la souris.
  • MC-49755 – OS X : Appuyer sur les touches fléchées ou fn dans une pancarte/bloc de commande/livre vierge insère des caractères invisibles.
  • MC-53549 – Minecraft ne peut pas être mis en mode plein écran sous Linux.
  • MC-55506 – Minecraft décharge les étalonnages du moniteur lorsqu'il est fermé.
  • MC-68754 – Quitter le plein écran désactive le redimensionnement de la fenêtre.
  • MC-71279 – Un caractère accentué agit comme des touches collantes pour se déplacer.
  • MC-72856 – Les paramètres de contrôle utilisent une disposition de clavier US partielle (sur la disposition du clavier allemand).
  • MC-77279 – Le jeu règle le moniteur à une demi-résolution lorsqu'il est fermé sous Linux.
  • MC-78394 – "Utiliser l'objet" est lié à la touche 0 du pavé numérique et ne fonctionne pas en s'accroupissant.
  • MC-80282 – Sur Linux en plein écran, le personnage ne peut parfois pas tourner complètement.
  • MC-81818 – Lorsque vous redimensionnez la fenêtre, vous risquez de tourner en rond.
  • MC-89288 – On ne peut pas s'accroupir et sauter si la touche de saut est sur le pavé numérique.
  • MC-100556Alt Gr sur le clavier devient "LCONTROL" dans le menu des contrôles (interférant avec "Ctrl").
  • MC-106650 – Minecraft ne libère pas le focus de la souris.
  • MC-109376 – Touches non prises en charge dans l'inventaire avec un clavier étranger sous Linux.
  • MC-120989 – L'écran devient blanc lorsqu'on quitte le jeu.
Provenant des versions de développement de la 1.13
  • MC-121276 – Charger des fichiers depuis les packs de données et les sons ignore les sous-dossiers (causant par exemple pas de son du tout en 17w43a).
  • MC-121281 – La barre de défilement dans le menu Créatif et du serveur ne fonctionne pas avec la souris.
  • MC-121283 – L'overlay sous l'eau et dans la lave est manquant.
  • MC-121284 – Les boutons de pack de ressources et de répertoire du monde ne fonctionnent pas.
  • MC-121286 – Aucun sous-titre n'est affiché.
  • MC-121288 – La caméra cinématique ne fonctionne pas correctement.
  • MC-121290 – Changer de langue dans le menu des langues n'a aucun effet.
  • MC-121300 – Le pack de ressources par défaut écrase les packs de ressources personnalisés.
  • MC-121302 – Le bouton "Connexion directe" activé/désactivé au mauvais moment.
  • MC-121314 – Le texte du curseur des paramètres vidéo "Résolution Plein écran" ne convient pas.
  • MC-121328 – L'interface graphique bascule incorrectement.
  • MC-121329 – Appuyer sur la touche de "tchat" ne sélectionne plus la recherche dans l'inventaire Créatif/livre de recettes.
  • MC-121334 – [1-9] dans l'onglet de recherche de l'inventaire Créatif envoie une touche supplémentaire dans la barre de recherche.
  • MC-121335 – Crash : séquence d'échappement invalide à la ligne 4 colonne 37 chemin $.pack.description.
  • MC-121337 – Les packs de ressources ne sont pas triés par numéro.
  • MC-121396 – Touches WASD dans un ordre étrange.
  • MC-121418 – Crash lorsque vous essayez de coller du contenu du presse-papiers qui n'est pas une chaîne de caractères.
  • MC-121419 – Les évènements cliquables et survolés sont décalés dans le tchat.
  • MC-121421 – Appuyer sur ↵ Entrée dans le champ de nom ou de graine du monde sur l'écran de création du monde ne crée plus le monde.
  • MC-121433 – Les lettres non anglaises sont en minuscule dans les paramètres de contrôle, alors que les anglaises sont en majuscule.
  • MC-121456 – Des chunks disparaissent après avoir changé de fenêtre en mode plein écran.
  • MC-121468 – Les statistiques ne peuvent plus être ordonnées en cliquant sur les icônes.
  • MC-121517 – Le bouton plein écran ne mettra pas le jeu en plein écran.

Galerie[modifier | modifier le wikicode]


Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. a et b
  2. “Possible new 1.13 command: /modifyitem” – /u/Dinnerbone, 28 août 2017